Egalité des chances et diversité

Le fait de tenir compte de l'égalité des chances dans les marchés publics renvoie aux aspects suivants :

a) Le respect du principe de traitement égal des hommes et des femmes, y compris le principe de salaire égal pour travail égal et l'encouragement de l'égalité entre les sexes. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter la brochure de l'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes.

b) La lutte contre la discrimination et la mise en place de l'égalité des chances sur d'autres bases que le sexe, comme l'âge, le handicap, la race, la religion, l'orientation sexuelle, etc.

 

Qu'est-ce que cela signifie dans la pratique ?

Plusieurs services publics renvoient à l'égalité entre les hommes et les femmes ou à la diversité culturelle dans leur communication (pages Web, imprimés, etc.) via l'utilisation de photos et d'illustrations adaptées. Le bureau de sélection de l'administration fédérale Selor utilise un critère d'adjudication « neutralité du genre » pour l'évaluation de la qualité des tests de sélection soumis. Citons parmi d'autres points d'attention la composition d'équipes équilibrées pour l'exécution de certains marchés. Lors des sondages et des évaluations des besoins, des études préalables, des études empiriques et statistiques, des enquêtes, etc., on peut également tenir compte de l'égalité des chances et de la diversité culturelle. Enfin, le SPF Chancellerie du Premier Ministre tient compte de l'égalité des chances dans les marchés publics via une checklist interne, la consultation et le rapportage.

 

Et depuis une perspective internationale ?

D'un point de vue international, l'égalité entre les hommes et les femmes ainsi que la diversité culturelle sont importantes dans le cadre du respect des conventions de l'Organisation internationale du Travail (OIT). L'OIT a été fondée en 1919 dans l'idée qu'une paix durable ne serait pas possible sans justice sociale. Afin d'atteindre la justice sociale, l'organisation a formulé quatre objectifs principaux, dont l'amélioration des chances de trouver et de conserver un emploi pour les hommes et les femmes. Les principaux traités de cette organisation en ce qui concerne l'égalité des chances et la diversité culturelle sont la Convention 111 de l'OIT concernant la discrimination (emploi et profession) et la Convention 100 de l'OIT sur l'égalité de rémunération. Pour de plus amples informations sur la manière dont on peut faire référence à ces conventions dans les marchés publics, cf. Conditions de travail décentes.

Pour les services qui travaillent sur des thèmes de développement et le fonctionnement Nord-Sud, cette problématique peut évidemment aussi être intégrée dans les marchés publics qui portent sur le développement de programmes, le développement de projets, la sensibilisation, la communication ou l'éducation.

Exemple : Mainstreaming du genre dans le programme de la DGD de VIA Don Bosco.