Choix durables

Il n'est pas toujours évident de comparer et de déterminer quel produit est le plus durable à partir d'une approche holistique, environnementale, sociale et économique. Par exemple, est-ce le vin issu du commerce équitable en Afrique du Sud, un vin bio de France ou un vin local le plus durable ? Est-ce qu'un smartphone économe en énergie avec une durée de vie de batterie de 24 mois est plus intéressant qu'un produit plus énergivore avec une durée de vie de batterie de 48 mois ? La différence entre ces options n'est pas toujours visible dans le coût (total) pour l'utilisateur, mais bien dans la comparaison de l'impact écologique et social.

Le vin d'Afrique du Sud a parcouru une distance plus importante et le produit présente dès lors un impact CO2 plus élevé en raison des coûts environnementaux externes plus importants pour le transport. Pour ce vin, un prix honnête a toutefois été payé, ce qui permet aux vignerons d'Afrique du Sud d'avoir plus de possibilités pour offrir à leur famille une existence décente. Par contre, le vigneron plus local poursuit également cet objectif et cette solution permet de stimuler l'emploi local. Quel est donc finalement le choix le plus durable ?

Certains choix dépendent des priorités de l'organisation elle-même. Que choisira votre entreprise : une chaîne locale plus courte ou un commerce international équitable/durable ? Il faut régulièrement faire des choix entre deux ou plusieurs options « durables » lorsque vous faites des achats durables. Pour certaines décisions, pour lesquelles des effets environnementaux externes sont par exemple comptabilisés dans les coûts, la méthode des coûts du cycle de vie peut aider, mais dans cette situation, les données calculables sont presque toujours privilégiées. Pour opérer des choix de meilleure qualité et plus durables, ceci n'est toutefois pas toujours possible. Les autorités optent également pour des achats avec certaines considérations durables pour des raisons d'image et de cohérence de la politique.